Luminothérapie : pour quoi, pour qui, quand ?

luminotherapie

Fatigue, dépression saisonnière, blues hivernal, troubles du sommeil, irritabilité, perte de motivation… Le manque de lumière n’est pas sans effet sur notre organisme. A cette époque de l’année où les nuits sont courtes, la luminothérapie peut avoir un effet bénéfique !

Qu’est-ce que la luminothérapie ?

La luminothérapie consiste en une exposition à une lumière artificielle qui est proche de celle de la lumière du soleil (mais sans infrarouges et sans ultraviolets !).

La luminothérapie rétablit l’équilibre entre les états de veille et de sommeil dont dépend le bon fonctionnement du corps humain.

Pour quoi faire des séances de luminothérapie ?

  • Dépression saisonnière, humeur morose, tristesse inexpliquée, envie de dormir tout le temps
  • Baisse de vitalité à l’automne et pendant l’hiver
  • Difficultés d’endormissement, réveils nocturnes intempestifs, insomnies passagères ou chroniques, sommeil non réparateur
  • Récupérer d’un décalage horaire (jet lag)
  • Travail de nuit
  • Stress, fatigue, difficulté à se concentrer
  • Troubles du comportement alimentaire : en cas de boulimie saisonnière (goût prononcé pour les sucres, les aliments gras, les féculents)
  • En accompagnement d’une dépression (non saisonnière) diagnostiquée par votre médecin

Comment se déroule une séance de luminothérapie ?

Une séance de luminothérapie consiste à se placer à une distance de 30 à 70 cm d’une source lumineuse puissante pendant 30 minutes à 1h, selon l’intensité de la lampe. Vous laissez ainsi votre corps absorber la lumière tout en vous occupant avec de la lecture, par exemple.

La lumière diffusée est très proche de la lumière naturelle du soleil mais sans les inconvénients !

Quand réaliser des séances de luminothérapie ?

  • Pour une dépression saisonnière, l’idéal et de commencer avant même l’apparition des premiers symptômes, dès que l’intensité lumineuse extérieure faiblit. Les séances seront de préférence réalisées le matin.
  • Pour les personnes qui s’endorment trop tôt et qui se réveillent en pleine nuit, la séance devra se dérouler plutôt en fin d’après-midi.
  • Pour les personnes travaillant en horaires décalés ou de nuit, les séances devront être prévues avant d’aller au travail, par cures, selon les besoins. Ces séances, en cures, peuvent être réalisées tout au long de l’année.

La luminothérapie convient-elle aux enfants ?

Les enfants peuvent bien entendu bénéficier de la luminothérapie pour la dépression saisonnière ou encore pour des troubles du sommeil.

Luminothérapie : les contre-indications

Il faudra absolument éviter de pratiquer de la luminothérapie en cas de :

  • Traitement photosensibilisant (lithium et tétracyclines notamment)
  • Traitement à la vitamine D
  • Certaines maladies psychiatriques
  • Maladies ophtalmiques

 Où faire de la luminothérapie ?

Je vous propose des séances de luminothérapie au sein de mon cabinet situé dans le centre de Sallanches (74700), avenue du Mont Joly.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire