Effets de la cuisson sur les aliments

Cuisson

La cuisson dénature et appauvrit les aliments. C’est pourquoi, en naturopathie, nous privilégions au maximum une alimentation la plus crue possible. Regardons d’un peu plus près les conséquences de la cuisson sur les aliments.

Plus la température à laquelle vous allez chauffer vos aliments sera élevée, plus la destruction des nutriments sera importante.

  • A 45 degrés : les enzymes sont détruites. Tous les aliments cuits à cette température seront dépourvus d’enzymes.
  • A 60 degrés : toutes les vitamines hydrosolubles (C et B) ainsi que des hormones sont détruites.
  • A 80 degrés : il se produit une précipitation des minéraux. Les minéraux chauffés à cette température ne sont plus assimilables par l’organisme.
  • A partir de 100 degrés : les vitamines liposolubles sont détruites (A, D, E, K). A partir de cette température, les protéines, les glucides et les lipides sont détruits en formant goudrons et molécules de Maillard.

Comme vous pouvez le voir, dès 45 degrés, les aliments sont dénaturés.

Privilégiez donc le cru autant que possible pour bénéficier complètement du potentiel des aliments. Même l’hiver, manger cru est possible, sachez-le !

Pour réagir à cet article, laissez un commentaire ci-dessous.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire