Conseils pour prévenir et soulager le rhume et le mal de gorge naturellement

C’est le début de l’automne, les températures baissent… la fatigue accumulée depuis la rentrée se fait déjà sentir avec une reprise soutenue des rythmes… les défenses immunitaires sont en perte de vitesse… Cette période de l’année est donc souvent synonyme de rhume, de nez qui coule, de mal de gorge… Voici quelques conseils naturels (huiles essentielles et compléments) pour prévenir et soulager ces petits désagréments.

L’huile essentielle de Niaouli

Quand le rhume est déjà là, l’huile essentielle de niaouli, avec ses propriétés antibactérienne, antivirale et expectorante, libère les voies respiratoires engorgées et augmente les défenses immunitaires. Je vous conseille de respirer cinq à six fois par jour 5 gouttes d’huile essentielle de niaouli sur un mouchoir en papier.

L’huile essentielle d’arbre à thé ou tea tree

Antivirale et antiseptique, elle est très efficace sur le mal de gorge. On peut l’utiliser dans une tisane de thym à raison d’une goutte sur une cuillère à café de miel. On peut aussi effectuer un mélange avec une huile végétale et l’appliquer directement sur la gorge (3 gouttes d’huile essentielle pour 1 cuillère à soupe d’huile végétale).

L’huile essentielle de Ravintsara

Anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne, booster du système immunitaire, c’est l’huile essentielle phare des maux de l’hiver ! A utiliser en diffusion quand les microbes sont déjà là ou en prévention. On peut aussi l’utiliser à raison d’1 goutte sur les poignets à masser et respirer 3 à 4 fois par jour. En cas d’épisode grippal, ne pas hésiter à mélanger 3 gouttes dans une cuillère à soupe d’huile végétale et à masser le long de la colonne vertébrale.

L’huile essentielle d’Eucalyptus radié

Pour diminuer l’écoulement nasal, enrayer les éternuements en rafale et éviter que le rhume ne s’installe, je vous conseille de préparer une inhalation avec trois gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié aux propriétés antivirales, fluidifiantes et expectorantes. Bien entendu, on n’oublie pas de nettoyer les sinus avec un spray d’eau de mer pour limiter la prolifération des microbes (recommandé avant toute inhalation). Si on est à l’extérieur et pour un effet décongestionnant, on masse une goutte sur chaque aile du nez.

Pensez aussi à :

La propolis, une véritable arme anti-rhume !

La propolis est une résine qui est récoltée par les abeilles et qui possède des vertus antiseptiques. Je vous conseille de la prendre dès les premiers symptômes sous forme de gomme à mâcher, de gélules ou de pulvérisations dans la gorge. Connaissez-vous également la propolis LS (Large Spectre) ? Elle contient de la teinture mère de propolis (brune et verte) et d’échinacée, des huiles essentielles de cannelle commune, de tea tree, d’eucalyptus radié, de citronnelle et de niaouli pour soutenir tout le système de défense de notre corps !

L’extrait de pépin de pamplemousse pour les irritations de la gorge

L’extrait de pépin de pamplemousse, riche en flavonoïdes et en vitamine C, est considéré depuis une quinzaine d’années comme un des meilleurs antibiotiques naturels. Il permet de soutenir le système immunitaire et permet de prévenir et soulager les maux de gorge. Sous forme de gargarisme ou dilué dans un peu d’eau ou un jus. Attention, tous les EPP ne se valent pas. Préférez les extraits à base de Citrus paradisi qui sont obtenus sans solvants chimiques.

La tisane de lapacho pour les infections ORL

Le lapacho est l’arbre sacré des Incas ! Son écorce renferme des teneurs importantes en calcium, fer, magnésium, phosphore, zinc, chrome, silicium, manganèse, cuivre, potassium, sodium mais aussi de la xyloïdine qui renforce le système immunitaire et évite les surinfections car il empêche les bactéries d’adhérer aux muqueuses. Pris sous forme de tisane, le lapacho est efficace pour soulager le mal de gorge et le nez bouché.

 

Bien entendu, ces conseils ne remplacent pas un avis médical. D’autre part, ce n’est pas parce qu’il s’agit de complément naturel qu’ils sont sans contre-indications. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre naturopathe. Il est à noter que les huiles essentielles ne conviennent pas aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes.

A bientôt pour d’autres conseils

Carine Dancla, votre naturopathe certifiée à Sallanches

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire