Préparez votre foie pour les fêtes !

Repas du réveillon

Il ne reste que 18 jours avant les fêtes ! Et oui…, déjà ! Alors il est temps de préparer votre foie car celui-ci n’aime ni le froid, ni les excès alimentaires ! Voici donc quelques astuces pour vous préparer au mieux !

Préparez votre foie pour passer au mieux les fêtes de fin d’année qui sont souvent synonymes de froid, de nourriture en abondance, d’excès de boissons sucrées ou alcoolisées et de calories !

Le foie : petite description

Le foie est notre deuxième organe le plus grand dans notre corps. C’est également le plus lourd, il pèse environ 1,4 kg. Il est constitué de deux lobes, le lobe droit étant le plus grand et le gauche, le plus petit. Le foie est un organe important au sein de notre organisme, car il effectue le plus grand nombre de transformations chimiques. Il assure différentes fonctions :

  • une fonction de synthèse dans le métabolisme des glucides, des protéines (synthèse du cholestérol, rôle dans l’activation de la vitamine D…) et des lipides,
  • une fonction d’épuration (ex : neutralisation des toxines, des toxiques, des médicaments, des hormones, détoxication de l’alcool…)
  • une fonction de stockage (vitamines liposolubles, fer, cuivre, vitamine B12…)
  • une fonction digestive (participe à la digestion des graisses)

Le foie fabrique également les sels biliaires à partir du cholestérol, qui vont émulsionner les graisses pour faciliter leur digestion.
Le foie est donc un organe clé de notre organisme !

Recommandations avant les fêtes

Lorsqu’il sature, le foie génère de la fatigue, des maux de tête, des sensations de lourdeur, des problèmes de transit, des nausées, une mauvaise haleine. Alors, avant d’enchaîner les plats ainsi que les mélanges d’alcool, mettez votre foie au repos.

Voici quelques recommandations pour vivre au mieux le jour J :

Mangez équilibré en privilégiant les fruits, les légumes et les fibres pour mettre au repos votre système digestif.

Évitez les aliments industriels, riches en graisses saturées et en sel (plats préparés, pizza…) ainsi que les aliments acides (sucres raffinés, produits laitiers…).

Évitez l’alcool au maximum (si vous en prenez, privilégiez le vin rouge aux autres boissons dans la limite d’un verre par jour). Veillez également à votre sommeil. Plus vous serez en forme le jour J et mieux votre corps pourra assimiler la nourriture en excès.

Effectuez des mono-diètes sur un repas (en privilégiant le repas du soir) : ne mangez qu’un seul type d’aliment sur le repas (soupe, bouillon de légumes, riz, voire la pomme de terre qui permet au foie de se régénérer). Vous pouvez faire une mono-diète tous les soirs une semaine avant le réveillon ou 1 à 2 fois par semaine un mois avant le réveillon.

Effectuez au moins 20 minutes de marche active par jour pour favoriser la circulation de vos liquides internes.

Du côté des compléments qui pourront vous aider en plus d’une hygiène de vie et alimentaire équilibrée :

  • l’artichaut : il a un pouvoir antioxydant et dépuratif
  • le desmodium ascendens : il stimule la sécrétion biliaire et le foie, il aide à la régénération hépatique
  • les probiotiques : ils vont vous aider à renforcer vos défenses naturelles, car le manque de sommeil et les excès affaiblissent l’organisme. Prenez-en également si vous êtes sujet aux troubles intestinaux (avant, pendant et après le réveillon)
  • l’huile essentielle de citron : cholérétique et cholagogue

Le jour J

Ne sautez pas de repas en précision du repas du réveillon ! sinon vous allez vous ruer sur les petits fours de l’apéritif et vous serez encore plus sujet à la crise de foie !

Pour autant, ne mangez pas non plus trop gras le midi et buvez beaucoup d’eau. Mangez éventuellement quelques fruits avant de partir pour ne pas être affamé ou attiré par les cacahuètes !

Un mot d’ordre : mâchez !!! mâchez !!!! et mâchez encore !!! plus vous mâchez, plus vous ressentirez un effet de satiété. D’autre part, n’oubliez pas que la digestion commence dans la bouche et plus vous mâchez, plus elle en sera facilitée !

Évitez trop de mélanges et privilégiez les petites quantités.

Ne vous resservez pas ou ne vous laissez pas resservir pour faire plaisir à maman ou mamie ou je ne sais qui sous prétexte de ne pas la vexer ! Il y a d’autre façon pour faire comprendre à vos proches que leur repas est délicieux 🙂 Et ne vous laissez pas tenter par la gourmandise…

Hydratez-vous avec de l’eau régulièrement et tout au long du repas, car c’est la déshydratation qui occasionne les maux de tête. L’alcool a un fort pouvoir déshydratant ! Pensez-y ! Si vous optez pour de l’eau gazeuse, sachez qu’elle aura en plus un effet anti-nauséeux.

Si vous avez mal à la tête en cours de repas ou en rentrant chez vous, ne prenez ni d’aspirine, ni paracétamol car avec l’alcool, cela ne fera qu’engendrer des douleurs supplémentaires à votre estomac ! Hydratez-vous, buvez beaucoup d’eau.

Si vous vous sentez trop lourd pour vous coucher, pensez à la bouillotte sur le foie qui aidera à digérer les différents aliments.

Du côté des compléments qui pourront vous aider :

  • le romarin : il permet de mieux supporter l’alcool et ses lendemains.
  • l’huile essentielle de citron zeste : elle est bienfaisante et drainante de la sphère hépatique
  • l’huile essentielle de citron : elle soutient les cellules du foie
  • le charbon végétal : en cas d’intoxication alimentaire ou gastro (attention, ne pas utiliser en association avec d’autres médicaments car il pourrait en neutraliser les effets).

Profiter pleinement des fêtes, préparez-vous et inutile de culpabiliser d’avance pour vos excès !

 

 

Vous aimerez aussi...

2 Réponses

  1. Huette dit :

    Merci pour ces conseils pleins de sagesse qui doive nous permettre de passer de bonnes fêtes de fin dans la bonne humeur en gardant la forme!

  2. brigitte DESCHAMP dit :

    Merci de tant de bienveillance et de sollicitude ; même si on a quelques idées pour prévenir les dommages collatéraux, ça fait du bien de lire ces judicieux conseils !

Laisser un commentaire