Le kéfir : vous connaissez ?

 

Le kéfir est une boisson obtenue à partir de la fermentation de grains dans le lait ou dans l’eau que je viens récemment de découvrir à la maison. Et en plus, il a de nombreuses vertus et hum… c’est bon et rafraîchissant ! Composition, fabrication, bienfaits : c’est par ici !

Qu’est-ce que c’est ?

Le kéfir est donc une boisson fermentée obtenu à partir de grains de kéfir, un agglomérant de plusieurs bactéries et levures (probiotiques).

On distingue le kéfir de lait et le kéfir de fruits. Mais attention, pour ces deux boissons, l’agglomérat microbien diffère.

Les grains de kéfir de lait ressemblent à de petits agglomérats qui font penser au chou-fleur :

Kéfir lait

Alors que les grains de kéfir de fruit sont plus transparents et forment des grains translucides à l’aspect lisse.

Kefir fruits

Ces deux types de kéfir contiennent chacun plusieurs espèces de levures et bactéries.

Le kéfir de lait

Le kéfir serait originaire du Caucase. Il aurait été découvert lorsque les nomades transportaient du lait dans des sacs de peau. Le lait s’est transformé en un breuvage épais, à haute capacité de conservation.

Il est possible de faire fermenter les grains de kéfir de lait dans du lait de vache, de brebis ou de chèvre. Ils vont transformer ce dernier en kéfir et vont dans le même temps s’accroître. Ces micro-organismes agissent en coagulant la caséine et en transformant le lactose en acide lactique, alcool et gaz carbonique. Il en ressort ensuite un liquide blanc et crémeux, dont la consistance et le goût pourront faire rappeler ceux du lait battu.

Le kéfir de fruits

Les grains du kéfir de fruits sont petits, blancs et ont l’apparence de petits cristaux translucides. Fermentés dans le jus de fruits, ils agissent de la même manière que les grains de kéfir de lait.

L’origine exacte du kéfir de fruits n’est pas connue. La première découverte du kéfir de fruits remonterait à 1899 par M. Lutz, qui aurait trouvé des grains de kéfir dans l’eau saturée de sucre de son cactus mexicain.

Mode de préparation du kéfir

Pour le kéfir de fruits :

Munissez-vous d’un grand bocal de 2 litres (type Le Parfait).

Ajoutez-y 2 cuillères à soupe de grain de kéfir de fruits (que vous aurez préalablement rincés), 2 cuillères à soupe de sucre complet de canne, 2 figues sèches coupées en morceaux et 1 demi-citron bio coupé en tranches. Recouvrez d’1,5 l d’eau. Protégez l’ouverture de votre bocal avec une gaz stérile.

Laissez fermenter pendant 48h à température ambiante et à l’abri de la lumière.

Filtrez le liquide obtenu et mettez-le en bouteille. Ajoutez-y une cuillère à soupe de sucre (pour faire le pétillant de votre boisson !). Patientez de nouveau 24h et placez ensuite au réfrigérateur pour stopper la fermentation. Ensuite, dégustez ! Buvez votre boisson dans les 3 à 5 jours.

A la fin de l’opération, rincez vos grains de kéfir et renouvelez l’opération si vous le désirez !

Vous pouvez également essayer d’autres variantes avec des framboises, du thé, de la tisane, à la menthe, à la pêche etc… La combinaison figues/citron correspond en fait à la recette traditionnelle. Ce qui est impératif, c’est l’ajout de sucre.

Pour le kéfir de lait :

Munissez-vous également d’un grand bocal.

Rincez-vous grains de kéfir et ajoutez 3 cuillères à soupe dans votre bocal, recouvrez d’un litre de lait bio de votre choix (vache, chèvre, brebis). Recouvrez votre bocal d’une gaz stérile.

Laissez fermenter pendant un jour et une nuit à température ambiante et à l’abri de la lumière.

Filtrez votre mélange et c’est prêt ! Consommez votre kéfir dans les 3 jours.

Un goût selon votre palais

Le kéfir de fruits a un goût particulier qui ne plaît pas à tous les palais. Ainsi, adaptez la durée de fermentation selon votre goût. Au bout de 24h, le kéfir de fruits a tendance à être sucré, puisque les bactéries n’ont pas eu le temps de transformer tout le sucre ; et passé 72h, le kéfir de fruits est légèrement alcoolisé (1 à 2%) et pétille d’avantage.

Goutez et préparez-le à votre goût !

Quels en sont les bienfaits ?

Boire régulièrement du kéfir peut vous aider en ordre votre système digestif et à fortifier votre flore intestinale. Il améliorerait aussi la tolérance au lactose des adultes.

Le kéfir permet également de renforcer le système immunitaire, de diminuer la tension artérielle, de réguler le taux de cholestérol.

Le kéfir contient des vitamines A, E et B.

Le kéfir, grâce aux probiotiques qu’il contient, est aussi susceptibles de réduire l’eczéma.

Il pourrait avoir une activité anti-tumorale, ou du moins aider l’organisme à lutter contre les tumeurs.

Comment se procurer des grains de kéfir ?

On trouve des grains de kéfir dans les magasins bios, sur internet ou par le biais de quelqu’un qui en possède déjà. Les grains ont en effet la capacité de se multiplier et de se régénérer, à la manière de champignons. Ainsi, dans un bocal en verre avec du sucre, ils se conservent indéfiniment.

Comment conserver les grains de kéfir ?

Pour le kéfir de fruits :

Lorsque vous ne les utilisez pas, conservez vos grains de kéfir dans un récipient fermé avec de l’eau et du sucre au réfrigérateur. N’oubliez pas de les nourrir tous les 2 à 5 jours en ajoutant du sucre !

Sinon, vous pouvez aussi les faire sécher sur un torchon et les mettre dans un bocal hermétiquement fermé que vous conserverez au réfrigérateur pendant 1 an maximum. Vous n’aurez plus qu’à les réhydrater pendant 3 à 4 jours avec de l’eau et du sucre au moment de les réutiliser.

Vous pouvez aussi les congeler pendant 1 an et une seule fois !

Pour le kéfir de lait :

Placez vos grains de kéfir au réfrigérateur dans un bol avec du lait.

Vous pouvez aussi les faire sécher et les conserver ensuite au réfrigérateur ou les congeler.

Reproduction des grains de kéfir

Les grains de kéfir se multiplient vite, si bien que l’on peut les séparer en 2 au bout d’un moment.

N’oubliez donc pas de faire une « sauvegarde » de vos grains au cas où ceux que vous utiliserez seraient contaminés ou mourraient ! Dès qu’il y a une odeur, jetez-les !

Après chaque préparation, n’oubliez pas de rincer vos grains avant de les conserver. Après conservation, lavez à nouveau les grains pour les réutiliser.

Attention, ne pas mettre vos grains de kéfir au contact d’ustensiles en métal qui pourraient les tuer…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire