Respiration sur 3 étages ou respiration yogique

Respiration yogique

Qu’est-ce que la respiration sur 3 étages ou respiration yogique ? C’est une respiration complète, en trois temps, ample, lente et fluide. Imaginez un peu votre respiration comme les vagues de la mer qui vont et qui viennent ! Les bienfaits ? Comment pratiquer ? C’est par ici !

Quand nous étions bébés, nous avons tous commencé par respirer par l’abdomen. A l’âge adulte, en revanche, nous respirons presque tous par le thorax plutôt que par l’abdomen, ce qui provoque tensions et anxiété.

Décomposition de la respiration sur 3 étages ou respiration yogique

Respiration abdominale :

Sur l’inspiration, votre diaphragme va descendre, votre ventre va gonfler et la partie inférieure de vos poumons va se remplir d’air.

A l’expiration, votre ventre se dégonfle.

C’est une respiration qui va apporter de la détente, elle va réduire la tension artérielle et contribuer à une activité régulière des intestins.

Respiration thoracique :

Sur l’inspiration, vos côtes vont s’écarter et s’élever. Vos poumons se remplissent d’air et votre poitrine gonfle.

Sur l’expiration, vos côtes s’abaissent et votre volume thoracique diminue.

C’est une respiration qui se veut énergisante, elle dégage la pression du cœur, rafraîchie la circulation sanguine foie, rate, estomac. Elle favorise également l’élasticité de la cage thoracique.

Respiration claviculaire :

Sur l’inspiration, vos poumons s’emplissent d’air et vos clavicules se soulèvent.

Sur l’expiration, vos épaules vont se relâcher et vos clavicules vont s’abaisser lentement et naturellement.

C’est une respiration qui va calmer le système nerveux et les pensées. Elle va également permettre d’oxygéner la partie supérieure des poumons et permet d’éviter nombre d’affections des voies respiratoires.

Conseils pour bien démarrer sa pratique

Au début, l’exercice peut entraîner quelques vertiges qui disparaîtront peu à peu avec l’entraînement. Ceux-ci sont dus à une hyper-oxygénation du cerveau, provoquant une alcalose.

Il est souhaitable de pratiquer cette respiration plusieurs fois par jour, au début allongé pour la mémoriser et l’intégrer plus facilement, puis, assis, debout, en marchant. Si vous le faites quotidiennement, vous constaterez rapidement un meilleur fonctionnement intestinal, un bon sommeil, une amélioration générale de votre santé et, peu à peu, cette respiration pourra devenir permanente.

Petits conseils :

  • Dégager  bien vos narines de toutes mucosités avant de démarrer votre pratique
  • Videz vessie et intestins pour être à l’aise pouvoir vous concentrer sur votre respiration
  • Réalisez cet exercice avant de manger ou 2 heures après le repas pour évitez de ressentir un inconfort
  • Ne retenez pas votre souffle si vous souffrez d’hypertension artérielle ou d’épilepsie

Les bienfaits de la respiration sur 3 étages ou respiration sur yogique

La respiration sur 3 étage ou respiration yogique apporte détente, concentration et présence, facilite l’endormissement, permet une bonne récupération après un effort, elle muscle également les abdominaux (surtout les grands droits et les transverses) lorsqu’on expire longuement et tranquillement.

Ce mouvement régulier occasionne un massage profond et constant du foie, des intestins, du pancréas, des reins, de la rate et des organes génitaux internes, ainsi qu’une bonne circulation sanguine dans tout l’abdomen… favorisant ainsi le travail de chacun des organes, la digestion et la tonification de l’ensemble de l’organisme.

Travailler sa respiration apporte également des vertus au niveau de la santé : renforce le système immunitaire, diminue l’acidité du terrain, diminue les douleurs ostéo-musculaires et de la colonne vertébrale, diminue la tension artérielle, favorise le retour veineux et la circulation du système lymphatique…

C’est un outil précieux de détente, de gestion émotionnelle, de gestion du stress.

Et vous, vous avez déjà essayé ?

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire